Vous connaissez Sylvie de RadioCamino ?

Elle partage sur son blog et sa chaîne YouTube, depuis une dizaine d’années, des conseils et des anecdotes pour les personnes qui veulent se lancer sur le Chemin de Compostelle. Je recommande vivement ses vidéos.

Elle passe une belle partie de sa vie à marcher sur les Chemins. On s’est rencontrées virtuellement il y a environ un an. On a même organisé une e-projection de mon film ensemble. Mais on ne s’était jamais vues en vrai.

Quand elle me dit qu’elle rejoint le Portugal pour marcher sur la Rota Vicentina, je saute de joie. ⁣

Alors que la date de nos retrouvailles approche, je suis fatiguée au point d’avoir du mal à sortir de mon lit. J’apprends à moins me juger d’expérimenter cela. Mais je ne veux pas que ma mauvaise humeur soit contagieuse.⁣

⁣Elle me donne un lieu de rencontre, à 80 kilomètres.⁣ Le jour J, je me tire hors de mon lit, prépare à la va-vite mon sac et me pose au bord de la prochaine route pour faire du stop (n’ayant pas de voiture).⁣ J’ai déjà réalisé plusieurs trajets en auto-stop en France mais c’est à chaque fois un élargissement de zone de confort. Je suis vigilante, à l’écoute de mon corps.⁣

Une voiture s’arrête, un père et son fils au sourire charmeur. Le père me demande si je suis mariée. Le fils dit qu’il est célibataire. Je sens une tension alors que les kilomètres défilent. J’accueille cette tension.⁣ Ils me déposent plus loin, puis 5 voitures s’enchaînent et m’apportent jusqu’à ma destination.⁣

5 histoires différentes. Le dernier insiste pour m’offrir une bière. Après tout, il m’a rendu service, je pourrais dire oui. C’est « juste une bière » comme il dit en voyant mon hésitation. Mais si je me force, est-ce que je lui rends vraiment service ?⁣ Je dis non, avec un sourire bienveillant.⁣

⁣Et je retrouve Sylvie. Elle me propose de marcher avec elle sur la rota vicentina.⁣

N’ayant pas de chaussures de marche, j’y vais pieds nus, sur les sentiers de sable. On se baigne dans l’eau fraîche de l’océan. Nos échanges sont nourrissants.⁣

Au fil de nos pas, je me déleste de tout ce qui me pesait les jours d’avant.⁣

Je me sens comblée, par cette rencontre, par la nature, la mer.⁣

S’il y a une chose que le Chemin m’a enseignée, c’est à prendre ma joie dans les bras comme je le ferais pour ma mélancolie. Sans trop juger, sans trop m’y attacher. Je suis encore en chemin. ⁣

Comme l’écrit Rumi, : « l’être humain est une maison d’hôte, avec chaque jour une nouvelle arrivée. Joie, tristesse, colère.⁣ Il s’agit les accueillir et d’en être reconnaissante, quelle qu’elle soit.⁣ Car chacune nous a été envoyée comme un guide venu de l’au-delà. »

Très naturellement, Sylvie me propose de m’interviewer pour que je parle de mon livre Marcher vers son essentiel qui sort le 10 mars en librairie aux Editions Eyrolles.

Dans un paysage magnifique, je lui parle de ce qui m’a motivée à l’écrire. Elle me confie à la fin de l’interview, qu’elle aussi, elle a comme intention avec RadioCamino d’amener les personnes à se mettre en Chemin.

Newsletter

Restez informés !

Inscription réussie ! Merci et à bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This